plancher à caniveaux de ventilation Denis icone

Plancher à canniveaux de ventilation


Le plancher « anti-contamination » est un plancher métallique surélevé, utilisable à l'intérieur de tous les éléments de stockage (silos, cellules, cases, bâtiments...) de produits céréaliers (blé, orge, colza, pois, maïs, tournesol, etc.). Il préserve la qualité sanitaire et la propreté des substances stockées et réunit grâce à sa conception unique, les avantages à la fois de la dalle béton avec caniveaux et ceux d'un plancher traditionnel rehaussé à lames perforées.
Il se démarque et se caractérise par les points particuliers suivants :

Conception unique, brevetée, totalement innovante : lames pleines éliminant les dépôts sous le plancher, caniveaux de ventilation « anti-contamination », facilement nettoyables, évitant toute pollution, par un système astucieux de volets étanches, tôle déflectrice d'étanchéité avec les parois du silo, homogénéité de la pression assurant une bonne répartition de l'air dans la masse de grain.

Facilité d'implantation, d'assemblage et de fonctionnement : pas de génie civil pour intégrer des caniveaux dans la dalle béton, emboîtement simple et rapide des pieds supports, repérage des éléments coupés à longueur pour un montage rapide, développé pour permettre l'installation de vis de vidange et appareils de reprise, raccordement aisé du ventilateur, installation dans cellules neuves ou silos existants.

Durabilité et robustesse : lames du plancher, pieds supports et tôles perforées en acier galvanisé Z275, dimensionnements selon normes européennes Eurocode 3, construction solide assurant une parfaite résistance aux charges (vérifications validées par un organisme de contrôle agréé).

Sécurité, fiabilité et maîtrise de la qualité sanitaire des grains : permet de résoudre les problèmes de remontée d'humidité dans la dalle béton, accès rapide aux caniveaux de ventilation pour nettoyage complet, ouverture/fermeture des volets d'étanchéité des caniveaux par simple recouvrement, ventilation régulée et ajustée grâce à une judicieuse répartition des réseaux (15 à 18 % de la surface totale est perforée), propreté de l'air insufflé, éliminant le risque de pollution des récoltes.


 Haut de page

Rechercher un contact

Dernière recherche